Les syndicats de la FSU Espagne rencontrent Samantha CAZEBONNE, députée de la 5e circonscription des Français établis hors de France.

Après la forte mobilisation du 27 novembre 2017, le SNUipp-FSU Espagne et le SNES-FSU Espagne ont souhaité rencontrer Mme Samantha CAZEBONNE, députée de la 5e circonscription des Français établis hors de France. La rencontre a eu lieu le vendredi 1er décembre au lycée français de Madrid.

Mme la Députée commence par un descriptif de la situation budgétaire de l’Agence. Elle se dit surprise de la coupe de 33 millions mais comprend qu’elle est la conséquence d’un budget de l’État insincère laissé par le Gouvernement précédent. Elle dit n’avoir que peu de pouvoir pour influer sur ce genre de décision… Elle précise tout de même qu’elle est favorable au maintien de l’opérateur public et qu’elle défendra le maintien de la dotation. Elle souligne, toutefois, que l’AEFE a un déficit structurel qui se creuse à cause de la charge des pensions civiles des personnels détachés et qu’on ne peut plus laisser la situation en l’état. C’est d’ailleurs ceci, nous dit-elle, qui a guidé son abstention lors du vote du budget au Conseil d’administration de l’AEFE. Nous rappelons que la dotation de l’AEFE est, en effet, largement insuffisante notamment depuis le transfert de charge des pensions civiles de personnels détachés (RGPP mise en place sous Sarkozy), puis avec des coupes successives (sous Hollande). C’est donc bien d’abord du désengagement de l’Etat que vient le problème budgétaire.

Sur les mesures prises par l’Agence, elle dit ne pas comprendre les suppressions de postes, tout en disant qu’il faudra revoir le statut des personnels pour les futurs contrats à venir (son désir serait cependant de pouvoir maintenir le statut des personnels déjà en poste, elle se dit préoccupée par « l’humain à préserver »). Sans réellement en préciser les contours, elle souhaiterait un statut unique pour l’ensemble des personnels (enseignants, personnels de direction, DAF) avec une mobilité forcée (après 6 ans par exemple) pour permettre aux collègues en France de pouvoir partir à l’étranger. Elle évoque la possibilité d’un retour au détachement direct. Concernant le statut de résident, nous rappelons que la mobilité imposée (i.e. expatriation sans prime) est inacceptable. Nous rappelons d’ailleurs que, globalement, la mobilité (choisie) des résidents existe bel et bien et est déjà assez forte.

Concernant le plan de suppressions de postes, nous insistons sur la possibilité qu’à l’Agence de rouvrir des postes puisque le plafond d’emploi proposé dans le Projet de loi de finances ne baisse « que de 52 ETP », il y a donc techniquement 120 postes qui peuvent être ouverts lors du prochain Comité technique, en février, sans avoir à supprimer des supports ailleurs ! Sur le nombre de postes supprimés et sur les non renouvellements de contrats annoncés pour 2019, la députée répète effectivement son incompréhension… Elle précise toutefois que s’il devait y avoir quelques sacrifiés, ce serait ainsi !

Elle demande, enfin, en quoi nous sommes affectés sur le terrain par les contraintes budgétaires. Nous décrivons, par exemple, la situation du lf Madrid : -3 millions d’euros, 10 jours de fond de roulement, crédits pédagogiques gelés et certains projets d’ores et déjà annulés. Nous insistons sur l’impact qu’auraient localement de nouvelles suppressions de postes lors du CT de février.

Ne nous y trompons pas, le problème de l’AEFE n’est pas le statut de résident mais bien le désengagement de l’Etat ! Et nous n’accepterons pas de mobilité imposée ni refonte au rabais du statut !

Le Sénat vient d’adopter un amendement pour que la dotation de l’AEFE soit augmentée de 30 millions d’euros afin de compenser l’annulation de crédit de 2017.

Nous restons mobilisés pour que l’Assemblée nationale confirme cet amendement lors du vote définitif du PLF 2018.

Nous restons mobilisés pour exiger l’arrêt immédiat du plan de suppressions de support de détachés et la création dès le Comité technique de février d’au moins 120 supports comme l’autorise le plafond d’emploi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.