Arrivée en Espagne

Voici quelques informations utiles pour réussir son arrivée en Espagne :

Avances : Chaque année, des retards de paiement vous pénalisent. Pour les expatriés, des avances sont accordées par l’Agence et remboursables par retenue sur salaire. Pour les résidents qui arrivent dans le réseau et qui en font la demande, des avances peuvent être versées par l’établissement.
Signalez-nous tout retard de paiement (salaire, indemnité ou rappel d’échelon) afin que nous puissions intervenir au plus vite.

Prime d’installation : les faux résidents et personnels recrutés en contrat local (plein temps) hors du territoire espagnol par les lycées en gestion directe (Madrid, Barcelone et Valence) bénéficie d’une prime d’installation d’environ 1200€ par agent, 400€ supplémentaires pour le conjoint ou compagnon légal et 200€ supplémentaires par enfant (une seule prime par foyer constitué). Elle doit être versée en une seule fois dans le mois qui suit la prise de fonction. Contactez-nous en cas “d’oubli” de la part de l’établissement.

MGEN : elle joue le rôle de caisse de sécurité sociale et de mutuelle. Les feuilles de maladie pour les soins reçus hors de France sont disponibles sur le site de la MGEN Section Extra-Metropolitaine. En ce qui concerne les congés de maternité et d’adoption, les droits sont identiques à la législation en vigueur en France.

Inscription consulaire et sur les listes électorales : Cette démarche se fait directement dans les Consulats ou par courrier (voir détails sur le site de l’Ambassade).

NIE : numéro d’identification au registre des citoyens de l’Union européenne. Il s’agit d’un numéro personnel octroyé aux étrangers qui résident de façon permanente en Espagne. Il est obligatoire pour des séjours de longue durée et vous sera demandé pour toute une série de démarches. Sollicitez au plus vite l’administration de votre établissement pour obtenir de l’aide pour obtenir le NIE.

Empadronamiento : il s’agit d’une démarche obligatoire d’enregistrement à effectuer auprès de votre mairie de résidence. Il vous faut pour cela un justificatif de domicile (contrat de location par exemple) et une pièce d’identité.

Fiscalité : Les titulaires détachés auprès de l’AEFE (résidents et expatriés) sont considérés comme résidents fiscaux en France à ce titre ils bénéficient des réductions et crédits d’impôts (cotisation syndicale, frais de garde d’enfant, dons…). Les personnels de droit local des EGD (Madrid, Barcelone, Valence) de nationalité française doivent payer leur impôt sur le revenu en France sans pour autant être résident fiscal français (Article 19.1 a) de la convention fiscale établie entre la France et l’Espagne). Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

Permis de conduire : Après 2 ans de résidence en Espagne, si on est en possession d’un permis français sans date limite de validité, il faut l’échanger pour un permis espagnol. Pour plus de précisions, consultez la page du consulat.

Publicités